2014

Pour 2014, la nouvelle équipe est constituée d'étudiants Licence PPO, en Master MNE et en Master GI (Equipe non complète sur la photo).

Crédit photo N.Busser - CNRS/IPHC


Au programme:

-Préparation moteur II.
-Optimisation du système d'injection.
-Remplacement de la transmission.
-Remplacement du système de freinage.
-Remplacement des roues.
-Amélioration du roulage global.
-Création d'un banc de puissances.
-Création d'un tableau de contrôle.
-Création d'une télémétrie.
-Exploitation de la stratégie de communication.

 

 

 

 

 

 

------------------------------------------------------------------ 

 

2013

Pour 2013, la nouvelle équipe est constituée de trois étudiants Licence PIP, deux étudiants en Master MNE, trois étudiants en Master GI et des étudiants BTS Communication. (Equipe non complète sur la photo).

Crédit photo N.Busser - CNRS/IPHC


Au programme:

-Préparation moteur.
-Ajout d'un système d'injection.
-Remplacement de la transmission.
-Amélioration du roulage global.
-Mise en avant du projet via une stratégie de communication.

 Une première ébauche de la motorisation:

 

 

------------------------------------------------------------------

2012

L'an dernier, des étudiants de licence professionnelle en pré-industrialisation et prototypage (PIP) et de master génie industriel (SPI GI) de l’UFR Physique et Ingénierie de l’Université de Strasbourg ont conçu et réalisé le véhicule ELISA 2, présenté au Shell Eco-marathon Europe 2011.

La Strasbourg Eco Team version 2012

Crédit photo N.Busser - CNRS/IPHC

Après avoir amélioré le châssis, le poste de pilotage et la direction tout en minimisant son poids, l’équipe de cette année a également re-conçu la transmission de ce petit bolide propulsé par un moteur monocylindre 4 temps à refroidissement à air de seulement 25cm3 (GX25 de Honda). La coque en fibre de verre et kevlar conçue avec le logiciel de CAO Catia V5 ne pèse que 4kg et le châssis a été réalisé grâce au don d’aluminium d’une entreprise de Haguenau (Norcan).

 

Ce prototype est donc le fruit du travail de nombreux étudiants depuis 2010, encadrés par des enseignants de licence professionnelle et de master, au sein du Hall de Technologie de l’UFR et du lycée du Haut-Barr, infrastructures regroupant la conception, la production industrielle et le transfert de technologies.

Crédit photo N.Busser - CNRS/IPHC

En 2011, au Shell Eco-marathon de Lausitz, la Strasbourg Eco Team a réalisé de très bons résultats en terminant 45ème au classement général et 20ème équipe française avec une autonomie de 515 km/litre pour une émission de CO2 de 5,224 g/km. L’objectif des 400 km/l fixé en 2011 a été largement dépassé, ce qui est tune grande réussite au vu du budget du projet d’à peine 3000 €.

 

A quelques mois du Shell Eco-marathon Europe 2012 de Rotterdam, la « Strasbourg Eco Team 2012 » a pour objectif d’améliorer le prototype et d’en faciliter le transport. L’équipe de cette année est constituée de 5 étudiants de licence professionnelle pré-industrialisation et prototypage (PIP), d’étudiants de master 1ère et de 2ème année de génie industriel (SPI GI) et de nombreux bénévoles et collaborateurs de l’UFR de Physique et Ingénierie et du lycée du Haut-Barr de Saverne.

Elena, notre pilote pour l'édition du Shell Eco-marathon 2012

Crédit photo N.Busser - CNRS/IPHC

Les étudiants de licence professionnelle pré-industrialisation et prototypage (PIP) conçoivent un caisson de transport et un banc de chauffe, ceux de master première année génie industriel (SPI GI) se chargent du financement tandis ce que ceux de deuxième année gèrent la partie administrative et la communication.


Quelle que soit l’issue de la course, l’important n’est pas d’établir de nouveaux records de vitesse ni même d’arriver en tête, mais d’avoir relevé le défi de concevoir et construire un véhicule capable de consommer le moins de carburant possible sur une distance prédéfinie. Et la « Strasbourg Eco Team 2012 » espère bien dépasser le record de l’an dernier.